17/09/2008

Arthur Cravan

Arthur Cravan qui, à Paris, contribuait à la revue Maintenant, avait pris l'habitude de distribuer les plus graves insultes comme d'autres distribuent des pralines. Presque toujours ivre, il insultait sans mesure, et avec génie, presse et public, inconnus ou amis. En 1916, à Madrid, il provoqua en combat singulier le boxeur noir Jack Johnson, mais fut battu au premier round. 

cravanLors du vernissage du Salon des Indépendants à New-York, Cravan devait faire une conférence.

L'aventurier, complètement ivre, arriva sur l'estrade traînant une valise remplie de linge sale dont il jeta les pièces à travers la salle. L'incar­tade dénoncée par toute la presse fit la joie de Duchamp qui s'écria: 

Quelle merveilleuse conférence! 

En fait Cravan n'avait prononcé aucune parole, les agents l'ayant arrêté au moment où il entreprenait de se déculotter. Arthur Cravan disparut lors de son expédition à bord d'un petit bateau du Mexique à la mer des Caraïbes, infestée de requins.

104 [web520]


Arthur Cravan
cravan [web520]
Arthur Cravan

maintenant [web520]


 La revue littéraire Maintenant, dirigée par Arthur Cravan.

Les commentaires sont fermés.