13/10/2008

Le rêve

Le surréalisme, qui "tend à la récupération totale de notre force psy­chique par un moyen qui est la descente vertigineuse en nous, l'illumination systématique des lieux cachés et l'obscurcissement progressif des autres lieux", trouve dans le rêve un moyen de se pénétrer soi-même et d'accéder ainsi à la connaissance suprême. 

Le rêve peut tout rendre possible, même les situations les plus invraisemblables dans la réalité quotidienne. En nous apportant des révélations, il aide notre esprit à se mouvoir dans un monde fantasmagorique où êtres et choses prennent un aspect imprévu et insolite et se parent d'une couleur de rêve. 

freud


Sigmund Freud.


Le rêve a, pour les surréalistes, une vie propre aussi importante que celle de l'état de veille. André Breton, se basant sur la théorie de Freud (selon laquelle le rêve serait le symbole des désirs inconscients et des tendances inavouées), affirme que nos rêves pourraient nous aider à résoudre les "questions fondamentales de la vie". 

Le rêve nous permet de "sonder la nature individuelle" et partage notre exis­tence avec l'état de veille... Salvador Dali déclare à ce sujet dans La Femme Invisible: 

Le jour, nous cherchons inconsciemment les images perdues des rêves, et c'est pourquoi, quand nous trouvons une image de rêve, nous croyons déjà la connaître et nous disons que seulement la voir nous fait rêver.

 dali reve cause par le vol d'une abeille autour d'une pomme-grenade une seconde avant l'éveil


Salvador Dali: Rêve causé par le vol d'une abeille autour d'une pomme-grenade une seconde avant l'éveil.
 

De plus, les rêves peuvent parfois nous donner une image de l'avenir, et les surréalistes ne manquèrent pas de constater ce fait étrange. En 1923, Breton faisait, dans Tournesol, le récit d'une rencontre qu'il devait faire l'année suivante en compagnie du sculpteur Giacometti. Breton acheta un jour un "demi-masque" qui, par la suite, se trouva compléter une sculpture inachevée.

victor brauner portrait à l'oeil énucléé 1930 [web520]


Victor Brauner: Portrait à l'oeil énucléé - 1930

Mais, fait plus surprenant encore, le peintre Brauner peignit des personnages bor­gnes bien avant qu'un accident ne lui fasse perdre l'oeil droit... Tous ces faits, révélés par une activité secondaire de l'esprit, ne manquèrent pas d'intéresser, et même de passionner, les surréalistes qui attribuaient au rêve une importance aussi grande, sinon plus, qu'à l'état de veille, au dou­ble point de vue psychologique et métaphysique.

brauner [web520]


Victor Brauner: Peinture - 1946

Les commentaires sont fermés.