19/10/2008

Procédés graphiques

Mais les surréalistes ne se bornèrent pas uniquement à ce procédé: leur esprit imaginatif créa de nombreuses autres techniques graphiques et plastiques. Voici, établie par René Passeron, la liste de tous ces procédés. 

A. Procédés graphiques. 

Stoppage-étalon: relevé des déformations d'un fil de 1m. de long tombant trois fois de suite d'une hauteur de 1m. (Duchamp, 1915) 

Taches d'encre et coulures écrasées par pliure du papier (images doubles) ou conduites par inclinations de la feuille, ou libre (Victor Hugo, 1880; Picabia, 1920; les tachistes, 1945) 

Traces de doigts, empreintes de tout objets (éponges, étoffes, etc.) sali d'encre ou de gouache. 

Collages: juxtaposition de fragments découpés dans des gravures, catalogues, magazines, etc. et collés sur une surface en sorte que l'agencement obtenu surprenne l'imagination (Ernst, 1920; Bucaille, 1946; Bona, 1959)

 max ernst collage [web520]


Max Ernst: Collage

Papiers déchirés: des bouts de papier déchirés sont répartis (au hasard ou non) sur une feuille (Arp, 1932) 

Frottage: on frotte avec un crayon la feuille de papier (ou la toile) posée sur une surface rugueuse ou veinée (bois, tissus, vannerie, pièce de monnaie, etc.); les aspérités de cette surface apparaissent sur la feuille (Ernst, 1924) 

Lavis automatique: sur le papier préalablement mouillé, agir à l'encre de Chine en obtenant, suivant le degré d'humidité et le grain de la feuille des efflorescences plus ou moins fines (Klee, 1923; Michaux, 1937)

 man ray rayogramme [web520]


Man Ray: Rayogramme

Rayogrammes (du nom de Man Ray): sur une feuille de papier sensible à la lumière on des objets qui se dessinent en ombres blanches sur fond viré (noir) (Man Ray, Champs délicieux, 1922)

Décalcomanie: étendre de la couleur (gouache ou encre) sur une feuille de papier lisse, appliquer sur cette couche fraîche une autre feuille, puis sépa­rer les deux surfaces (Dominguez, 1935; Marcel Jean, Ernst, Masson sur toile, Bucaille sur plaques de verre pour projections lumineuses, 1947) 

Fumage: approcher de la flamme d'une bougie une surface ininflammable, en sorte que le noir de fumée y laisse des traces (Bryen, 1935; Paalen, 1935) 

Dessin au suif: laisser tomber de la bougie fondue sur une feuille de papier et dessiner, si l'on veut, par-dessus (Bryen, 1935; Brauner, 1942) 

19:00 Écrit par Lucky dans 11 Arts surréalistes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : max ernst, man ray |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.