22/10/2008

Expositions

En 1936, chez Charles Ratton à Paris, avait lieu la première exposition d'objets naturels, naturels interprétés, naturels incorporés, objets perturbés, objets trouvés, objets trouvés interprétés, objets américains et océaniens, ready-made, objets mathématiques et objets surréalistes. 

exposition surréaliste d'objets 1936 galerie Ladrière-Ratton - Paris


Exposition d'objets surréalistes - Galerie Charles Ratton - Paris

Citons parmi les objets exposés par les artistes surréalistes: Trousse de Naufragé de Arp, Veston Aphrodisiaque de Dali, Arrivée de la Belle Epoque de Dominguez, Homma­ge à Paganini de Maurice Henry (un violon entièrement pansé de bandes Velpeau), Le Spectre du Gardénia de Marcel Jean, Cadeau de Man Ray, des objets-poèmes ou tableaux-objets de Breton, Tasse, soucoupe et cuillère (revêtues de fourrure), Miss Bardenia de Oppenheim.

 dali le taxi pluvieux 1938 paris


Salvador Dali: Taxi pluvieux - 1938 - Photo de Denise Bellon

En 1938, une exposition du même type était organisée à la Galerie des Beaux-Arts. Le clou de l'exposition était le Taxi pluvieux de Salvador Dali: un mannequin y figurait une cliente assise au milieux des légumes , le taxi, arro­sé d'eau, était envahit par une multitude de véritables escargots. 

Une "rue surréaliste" était peuplée d'une vingtaine de mannequins composés par Dali (Petite Cuillère), Dominguez (Un siphon), Duchamp (Un veston), Ernst (Veuve court vêtue), Henry (Coton hydrophile), Masson (Tête dans une cage et bâillon avec une pensée sur la bouche), Man Ray (Une pleureuse aux larmes de cristal), Malet (un mannequins avec un poisson rouge dans le ventre), Arp, Epinoza, Matta, Miro, Paalen, Sonia Mossé et Seligmann.

 1938


Marcel Duchamp: La grande Salle - 1938

Suivait alors la "Grande Salle" de Duchamp: par terre, des feuilles mortes autour d'une mare broussailleuse; au plafond, 1.200 sacs de charbon; au centre, un brasero rougeoyant et dans les quatre coins, des lits profonds… Dans cette salle se trouvaient également de nombreux objets tels que Rotative demi-sphère de Duchamp, L'Ultra-meuble de Seligmann, le Couvert de fourrure de Qppenheim et le Gramophone de Dominguez (le pavillon engouffre des jambes de femme et le bras de lecture est remplacé par une main caressant un sein mis en place du disque). 

A New York en 1942, Duchamp organise une autre exposition d'objets dans des locaux dont il a tapissé les murs d'immenses enchevêtrements de ficelles. L'américain Joseph Cornell participe à cette exposition en présentant ses boîtes vitrées enfermant des objets divers.  

En 1947, à Paris (Galerie Maeght), une exposition est organisée sur le modèle d'un chemin initiaque. Après avoir traversé la Salle des Superstitions et être passé sous une pluie purificatrice, le spectateur entrait dans un laby­rinthe où douze autels étaient dédiés à des objets: Tigre mondain de Jean Ferry, Soigneur de Gravité de Duchamp, Chevelure de Falmer de Wilfredo Lam, Loup-Table de Brauner et de nombreuses autres sculptures-objets.

L'exposition était réalisée par l'architecte Wiesler: 27 pays et 87 artistes y participaient et le catalogue de luxe (Le Surréalisme en 1947) était orné d'un sein de en femme en caoutchouc de Duchamp avec la mention: "prière de toucher"…

 bellon3_1193577129


Meret Oppenheim: Das Frühlingsfest - Exposition E.R.O.S. (Exposition inteRnatiOnale du Surréalisme) - 1959
 

En 1959, Galerie Daniel Cordier, s'ouvrait l'Exposition inteRnatiOnale du Sur­réalisme consacrée à Eros comme son nom l'indique. Duchamp en avait composé le plafond en satin rosé de l'entrée et le spectateur traversait une "porte vaginale" pour pénétrer dans le "labyrinthe peuplé de soupirs et de pâmoi­sons, vers une Chambre des Fétiches et une salle rouge où se déroulait un provocant festin de cannibales". 

Il est évident que ces sortes de manifestations contribuèrent à donner naissance à cet art-jeu dont se réclama par la suite la jeune génération d'artistes tels que Niki de Saint-Phalle, Jean Benoit, Pol Bury, Phillipe Hiquily, Tinguely et César.

Les commentaires sont fermés.