30/10/2008

Hans Arp - Les rois coiffent les forêts

les rois coiffent les forêts brandissent les oiseaux grillés et vont aux ethermes sur leurs cannes de fer
les bêtes en croissance dansent sur des cothurnes en verre
les troncs d'arbre se font leurs oiseaux sur mesure
les oiseaux flagellés perdent tout leur sang dans la colonnade
les fouets claquent et des montagnes descendent les ombres bien coiffées des bergers
les oeufs noirs et les grelots des fous tombent des arbres
les orages et les grosses caisses et les tambours jaillissent des oreilles des ânes
les ailes frôlent les fleurs les sources bougent dans les yeux des sangliers

dessin automatique 1916 [web520]


Hans Arp - Dessin automatique - 1916

19:00 Écrit par Lucky dans 16 Textes et poésies | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : hans arp |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.