21/11/2008

René Magritte

MAGRITTE_ReneRené Magritte, l'un des principaux peintres surréalistes belges, est né le 21 novembre 1898 à Lessines dans le Hainaut. Il vit successivement à Gilly, Châtelet et Charleroi.

Lorsqu'il a 14 ans, sa mère se suicide: dès son plus jeune âge, Magritte entre donc en contact direct avec la mort. En 1915, il rencontre Georgette Berger qu'il épousera en 1922. Elève de l'Ecole des Beaux-Arts de Bruxelles jusqu'en 1918, Magritte devient dessinateur dans une usine de papiers peints. Pour vivre, il réalise également des affiches de publicité. 

Le poète Pierre Bourgeois lui fait alors connaître le cubisme et le futurisme. D'abord influencé par ce dernier mouvement, Magritte, déçu de cette tentative, l'abandonne rapidement pour explorer le domaine de l'insolite et du merveilleux. En 1922, il découvre l'oeuvre de Chirico et de Picabia dont il subit l'influence. A cette époque, le groupe surréaliste belge commence à se former. Magritte n'y participe pas effectivement, mais il en subit cependant l'influence.

 empire des lumières [web520]


René Magritte - L'Empire des lumières.
la femme géante [web520]
René Magritte - La femme géante
C'est en 1924 que Magritte peint son premier tableau d'inspiration surréaliste. Ce ta­bleau intitulé Le Portrait de Pascal, aujourd'hui détruit, représentait la silhouette d'une femme avec une rose à la place du coeur. Mais le résultat de cette première tentative le déçoit: 

La rose que je mis à la place du coeur dans la poitrine d'une jeune fille nue ne produisait pas l'effet bouleversant que j'attendais... Je décidai donc vers 1925, de ne plus peindre les objets qu'avec tous leurs détails apparents cette décision me fut d'ailleurs facilitée par la longue contemplation qu'il me fut donné d'avoir dans une brasserie populaire de Bruxelles: la disposition d'esprit où j'étais me fit paraître douées d'une mystérieuse existence les moulures d'une porte et je fus longtemps en contact avec leur réalité... Je sentais que le monde, que la vie pouvaient être transformés et répondre davan­tage à la pensée, aux sentiments.

 la promesse [web520]


René Magritte - La Promesse
la_condition_humaine-magritte [web520]
 René Magritte - La condition humaine
En 1925, Magritte fonde, en collaboration avec Mesens, la revue Œsophage (un seul numéro) suivie de Marie (trois fascicules). A partir de 1926, la galerie Le Centaure de Bruxelles soutient Magritte qui, en avril 1927, y fait sa première exposition. Ses peintures provoquent un véritable scandale parmi la critique et le public. Magritte nous en explique la raison:

L'on me reprocha la présence des choses que je montrais et l'absence des choses que je ne montrais pas. 

Mesens, Lecomte, Nougé, Goemans, Souris et Scutenaire fondent en 1927 la Société du Mystère qui a pour but d'organiser des échanges et des discussions, mais surtout de soutenir la peinture de Magritte. L'Ange migrateur (1926) et Au Pays de la Nuit (1928), les principales toiles de cette époque, sont encore influencées par Chirico.

Mais dès lors, Magritte crée l'insolite en juxtaposant des objets sans aucun rapport, créant ainsi un merveilleux très personnel. le double secret [web520]


René Magritte - Le double secret.
le fils de l'homme [web520]
 René Magritte - Le fils de l'homme
Les principaux tableaux de cette période sont: L'Annonciation (1929), Le Dor­meur téméraire (1930) et surtout Le Temps Menaçant (1928) où un ciel marin est occupé par un buste de femme, un trombone et une chaise.

En 1927, Magritte se rend à Paris où il rencontre les surréalistes, mais rompt rapidement avec Breton et revient en Belgique s'installer à Jette. Magritte expose alors à Paris, au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, à New York et à Londres (1936) ainsi qu'à Tokyo (1937). En 1934, il se réconcilie avec Breton et l'accueille à Bruxelles où il vient faire une conférence. 

Pendant la guerre, la peinture de Magritte prend un aspect de plus en plus grotesque, mais cette "époque vache" se termine avec la libération. En 1946, il rompt à nouveau avec Breton. Ce dernier ayant reçut le manifeste des surréalistes belges (Le surréalisme en plein soleil) télégraphia à Magritte les mots suivants: "Votre dialecte et votre surréalisme en plein soleil sont cousus de fil blanc." Magritte répondit: "Mille regrets. Le fil blanc est sur votre bobine.les valeurs personnelles [web520]


René Magritte - Les valeurs personnelles.
magritte-rene-die-grosse-familie-9700795 [web520]
 René Magritte - La grande famille
Une rétrospective des oeuvres de Magritte a lieu au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles en 1954 et, en 1956 et 1961, il remporte le Prix Quinquennal et le Prix de la Peinture Belge. En 1964, une rétrospective à lieu à Little Rock (USA) et, en 1966, au Musée d'Art Moderne de New York. 

Magritte a aussi exécuté de nombreuses fresques, en particulier au casino de Knokke-le-Zoute, au palais des Beaux-Arts de Charleroi et au Palais des Congrès de Bruxelles. Sept mois avant la disparition de Magritte en 1967, la galerie Iolas à Paris présentait ses dernières toiles: Le Jeu de Mourre et Le Chemin de Damas. 

Tout ce qu'a peint Magritte est reconnaissable, même lorsqu'il s'agit d'êtres ou d'objets hétéroclites. C'est la nature particulière de l'assemblage, parfois humoristique, qui confère aux choses une identité nouvelle. Magritte nous a donné lui même le but qu'il s'était fixé: 

Je veille à ne peindre, dans la mesure du possible, que des tableaux qui évo­quent le mystère avec précision et le charme nécessaire à la vie de la pensée. Il semble évident que l'évocation précise et charmante du mystère consiste en des images de choses familières, réunies ou transformées de telle sorte que cesse leur accord avec nos idées naïves ou savantes.

magritte-rene-la-victoire-9952604 [web520]


René Magritte - La Victoire
portrait d'edward james [web520]
René Magritte - Portrait d'Edward James
ren_magritte_la_clairvoyance [web520]
René Magritte - La Clairvoyance
ren_magritte_la_tentation_de_limpossible [web520]
René Magritte - La tentation de l'impossible
Rene_Magritte-Les_deux_mysteres-430px [web520]
René Magritte - Les deux mystères
renemagrittelhommeauchapeaumelon [web520]
René Magritte - L'homme au chapeau melon
sirènes [web520]
René Magritte - Sirènes

19:00 Écrit par Lucky dans 13 Peintres F-M | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rene magritte |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.