12/12/2008

Clovis Trouille

Clovis Trouille, natif d'Amiens, pousse jusqu'au sarcasme sa verve anticléricale. Dans Dialogue au Carmel, deux religieuses haut troussées ajustent leurs bas noirs en fumant une cigarette. Dans Le Grand poème d'Amiens, le Christ descendant de la croix et éclate te rire au milieu de la nef en se tapant sur le ventre. 

Certaines de ses toiles ont pour décors les cimetières: Mes Funérailles (1945), Mon tombeau (1947). Citons encore quelques autres peintures aux titres si­gnificatifs: La Partouze (1950), Le Spectre vampire (1951), La Profanation (1941), La Vamp diabolique (1945), Le Baiser du Confesseur (1947), La Violée (1948)... 

En 1963, l'exposition de Clovis Trouille chez Cordier à Paris était à huis clos et sur invitation.

dialogue au carmel 1944 [web520]


Clovis Trouille - Dialogue au Carmel - 1944
reve slaustral 1952 [web520]
Clovis Trouille - Rêve claustral - 1952
mon tombeau [web520]
Clovis Trouille - Mon tombeau
religieuse italienne fumant la cigarette 1944 [web520]
Clovis Trouille - Religieuse italienne fumant la cigarette - 1944
la_grasse_matinee [web520]
Clovis Trouille - La grasse matinée.

19:00 Écrit par Lucky dans 14 Peintres P-Z | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : clovis trouille |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.