19/12/2008

Antonin Artaud - Ombilic des limbes

Avec moi dieu-le-chien, et sa langue
qui comme un trait perce la croûte
de la double calotte en voûte
de la terre qui le démange.

Et voici le triangle d'eau
qui marche d'un pas de punaise,
mais qui sous la prunelle en braise
se retourne en coup de couteau. 

Sous les seins de la terre hideuse
dieu-la-chienne s'est retirée,
des seins de terre et l'eau gelée
qui pourrissent sa langue creuse.

Et voici la vierge-au-marteau,
pour broyer les caves de terre
dont le crâne du chien stellaire
sent monter l'horrible niveau.

Ombilic des Limbes.

(gorky)-one-year-the-milkweed 1944 [web520]


Arshile Gorky - One year the milkweed - 1944

Commentaires

Antonin Artaud, ha construido belleza poética contra el espíritu público y este poema es una demostración. Más que surrealista DEVIENE "hipersensibilista" mostrando la herida de la condición humana sometida por la herencia cultural.

Écrit par : Daniel Faunes | 30/08/2010

Les commentaires sont fermés.