03/02/2009

Robert Desnos - Porte du second infini

A Antonin Artaud. 

L'encrier périscope me guette au tournant
mon porte-plume rentre dans sa coquille.
La feuille de papier déploie ses grandes ailes blanches:
Avant peu ses deux serres m'arracheront les yeux.
Je n'y verrai que du feu mon corps
feu mon corps
Vous eûtes l'occasion de le voir en grand appareil le jour de tous les ridicules.
Les femmes mirent leurs bijoux dans leur bouche comme Démosthène.
Mais je suis inventeur d'un téléphone de verre de Bohême et de tabac anglais
en relation directe avec la peur! 

C'est les bottes de 7 lieues cette phrase, je me vois - 1926

226 [web520]


Giorgio de Chirico

Commentaires

Et bah c'est un superbe post.
C'est pas vraiment la première fois que je viens lire ton site: alors là, aujourd'hui, je suis juste obligée de commenter.


En tout cas encore bravo !

Écrit par : Colonie échecs | 09/02/2013

Et bah c'est un excellent billet!
C'est la première fois que je découvre ce petit blog : je suis d'ors et déjà une fan !


En tout cas encore félicitations !
A très vite !

Écrit par : Colonie Cuisine | 18/03/2013

Les commentaires sont fermés.