23/02/2009

Benjamin Péret - Sur la colline

Sur la colline qui n'était inspirée que par les lèvres peintes
les yeux blancs s'ouvrent à la lumière de la fête
et la respiration va mourir de sa belle mort
On dirait qu'une main
se pose sur l'autre versant de la colline
et que les hommes crient
C'était du ciel de Dieu que tombaient les paroles absurdes

Maintenant partons pour la maison des algues
où nous verrons les éléments couverts de leur ombre
s'avancer comme des criminels
pour détruire le passager de demain
8 mon amie ma chère peur 

Immortelle Maladie - 1924

le port 1945 [web520]


Joan Miro - Le port - 1945

Les commentaires sont fermés.