20/11/2008

Wilfredo Lam

wilfredo lamFils d'un commerçant chinois de Canton, fixé à Cuba et d'une mère métisse à la fois africaine, indienne et européenne, Wilfredo Lam est né à Sagna la Grande (Cuba) en 1902. Après des études à l'école des Beaux-Arts de La Havanne, il part pour l'Espagne. 

En 1931, il perd sa femme et sa fille et, chassé par l'effondrement de la République espagnole, il se réfugie à Paris où il rencon­tre Picasso qui l'encourage et l'aide. En 1938, il expose pour la première fois à Paris, galerie Pierre. 

En 1940, il rencontre les surréalistes à Marseille et, pendant la guerre, rejoint son pays natal où son oeuvre se développe considéra­blement. Il peint successivement L'Âme extérieure, La Chanteuse de Poisson, Malembo (1942), La Jungle (1943) et Chant des Osmoses (1944), peintures où la végéta­tion est le thème principal. 

 carolyn [web520]


Wilfredo Lam - Carolyn
eloge rupestre de Miro [web520]
Wilfredo Lam - Eloge rupestre de Miro.
Après la guerre, il revient à Paris et les aplats souvent sombres font apparition dans des toiles comme Non Combustibles (1949), Umbral (195O) et Trenza de aqua (1950). La simplification des figures se poursuit: on reconnaît là l'influence de Picasso: Mujer sentada (1954). Wilfredo Lam réalise également des dessins (Deux Personnages - 1957) et des pastels (La Fuite - 1957).

Grand voyageur, Wilfredo Lam participa à presque toutes les expositions surréalistes à Paris, Prague, Milan et New York. Il organisa également des ex­positions personnelles à Paris, Leon (Espagne) et surtout à New York.

ibaye [web520]


Wilfredo Lam - Ibaye
l esprit aveugle 1948 [web520]
Wilfredo Lam - L'esprit aveugle - 1948
la jungle [web520]
Wilfredo Lam - La jungle
LeGuerrier [web520]
Wilfredo Lam - Le guerrier
les_bras_sur_la_tete_wilfredo_lam 1977 [web520]
Wilfredo Lam - Les bras sur la tête - 1977
tercer mundo [web520]
Wilfredo Lam - Tercer Mundo

19:00 Écrit par Lucky dans 13 Peintres F-M | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : wilfredo lam |  Facebook |

12/10/2008

Le merveilleux

Le domaine de la surréalité, c'est aussi d'un univers fantastique, en­chanté où les êtres, les objets et les événements les plus invraisemblables semblent normaux. Tout comme Isidore Ducasse et Arthur Rimbaud, les surréalistes ouvrirent 

à la poésie une voie toute nouvelle, en défiant systématiquement toutes les manières habituelles de réagir au spectacle du monde et d'eux-mêmes en se jetant à corps perdu dans le merveilleux. 

Louis Aragon déclare: 

II y a d'autres rapports que le réel que l'esprit peut saisir et qui sont aussi premiers, comme le hasard, l'illusion, le fantastique, le rêve. Ces diverses espèces sont réunies et conciliées dans un genre qui est la Surréalité.  

Ainsi, les surréalistes n'ont plus qu'à se plonger dans un monde étrange peu­plé d'apparitions, de fantômes, d'êtres et d'objets fantastiques et encore jamais vus, car 

c'est seulement à l'approche du fantastique en ce point où la raison humaine perd son contrôle, qu'a toutes les chances de se traduire l'émotion la plus profonde de l'être. 

II existe plusieurs moyens de "systématiser la confusion et d'aider ainsi à discréditer complètement le monde de la réalité (Dali). Il suffit de créer des formes imaginaires, non-naturelles, de rapprocher des figures imaginaires et naturelles ou de déformer, de métamorphoser la réalité pour la rendre plus fantastique et plus étrange. 

Dresser une liste complète des éléments fantastiques qui peuplent l'oeuvre picturale des surréalistes serait une tâche presque impossible. En voici cependant les principaux. 

Roberto Matta JOueurs d'échecs 1954 [web520]


Roberto Matta: Joueurs d'échecs - 1954

1) Formes purement imaginaires:

Matta: monstres fantomatiques entre l'homme, l'animal et la machine.

Tanguy: monde minéral peuplant un désert immense.

Ernst: frottages entre le minéral et le végétal, rochers parfois couverts de végétation où apparaissent quelques fois des êtres humains; forêts fantastiques et envahissantes.

Gorky: monstres aux formes imprécises. 

wilfredo lam Jungle [web520]


Wilfredo Lam: La Jungle.

2) Formes mi-imaginaires, mi-naturelles:

Lam: multitude d'êtres mi-hommes, mi-monstres.

Paalen: abstractions figurant des êtres humains presque monstrueux.

Miro: hommes et objets réduits en signes et abstractions.

Masson: êtres humains déformés au point d'être méconnaissables. 

paul delvaux Pygmalion 1939 [web520]


Paul Delvaux: Pygmalion - 1939

3) Réalité métamorphosée.

Delvaux: femmes nues peuplant des ruines antiques.

Magritte: juxtapositions humoristiques et étranges d'objets divers.

Dali: montres molles, objets en lévitation, rochers étranges, images doubles. Chirico: villes désertes peuplées de statues solitaires, personnages-manne­quins composés de lattes et d'équerres.